La pose flottante :

Le type de pose le plus simple

La pose flottante :

Le type de pose le plus simple

Poser du parquet flottant

Un revêtement de qualité

La pose flottante est le type de pose le plus répandu aujourd’hui que cela soit pour des constructions neuves ou dans le cadre d’une rénovation d’intérieur. C’est le type de pose le plus simple, le plus rapide et le moins onéreux. A la différence d’une pose clouée ou collée, le parquet ne se fixe pas directement au sol.

En effet, les lames se clipsent entre elles grâce à un système de click sur une sous-couche adaptée afin d’offrir une isolation phonique et thermique.

Convient à certains types de parquets contrecollés et au stratifié. Confort de marche provenant essentiellement de la sous-couche et du fait qu’ils ne soient pas collés ou cloués au sol.

Une installation rapide et facile

La pose de parquet flottant est assez rapide mais nécessite une préparation rigoureuse du sol. En effet, le sol doit être parfaitement plat, sain, sec et propre. Une sous-couche est nécessaire avant d’entamer la pose du parquet flottant. Les lames sont soit à clipser, soit à coller entre elles. Attention, on ne peut pas fixer un parquet flottant !

L’humidité pourrait être un redoutable problème pour votre parquet, choisissez donc votre parquet en conséquence.

Enfin, la rénovation d’un parquet flottant n’est pas une chose aisée. Demandez conseil à votre spécialiste avant d’entreprendre des travaux.

Précautions d’usage

Ce type de parquet convient bien à un séjour ou à une chambre, voire à une salle de bains (en sachant toutefois qu’il faut bien choisir l’essence de bois adaptée à ce genre de pièce). Avant de l’installer, il faut également que le sol, sur lequel il sera posé, soit parfaitement plat.

Enfin, il faudra faire attention, si vous avez un chauffage au sol, à l’épaisseur et à la largeur des lames de parquet à poser.

Poser du parquet flottant

Un revêtement de qualité

La pose flottante est le type de pose le plus répandu aujourd’hui que cela soit pour des constructions neuves ou dans le cadre d’une rénovation d’intérieur. C’est le type de pose le plus simple, le plus rapide et le moins onéreux. A la différence d’une pose clouée ou collée, le parquet ne se fixe pas directement au sol.

En effet, les lames se clipsent entre elles grâce à un système de click sur une sous-couche adaptée afin d’offrir une isolation phonique et thermique.

Convient à certains types de parquets contrecollés et au stratifié. Confort de marche provenant essentiellement de la sous-couche et du fait qu’ils ne soient pas collés ou cloués au sol.

Une installation rapide et facile

La pose de parquet flottant est assez rapide mais nécessite une préparation rigoureuse du sol. En effet, le sol doit être parfaitement plat, sain, sec et propre. Une sous-couche est nécessaire avant d’entamer la pose du parquet flottant. Les lames sont soit à clipser, soit à coller entre elles. Attention, on ne peut pas fixer un parquet flottant !

L’humidité pourrait être un redoutable problème pour votre parquet, choisissez donc votre parquet en conséquence.

Enfin, la rénovation d’un parquet flottant n’est pas une chose aisée. Demandez conseil à votre spécialiste avant d’entreprendre des travaux.

Précautions d’usage

Ce type de parquet convient bien à un séjour ou à une chambre, voire à une salle de bains (en sachant toutefois qu’il faut bien choisir l’essence de bois adaptée à ce genre de pièce). Avant de l’installer, il faut également que le sol, sur lequel il sera posé, soit parfaitement plat.

Enfin, il faudra faire attention, si vous avez un chauffage au sol, à l’épaisseur et à la largeur des lames de parquet à poser.

Exemples de poses de parquets flottants

Exemples de poses de parquets flottants